Super efficaces : les projecteurs LED à économie d’énergie des nouvelles Opel Corsa et Opel Astra

 

  • Chaque phare ne consomme que 13 watts en feux de croisement
  • Un gain allant jusqu’à 1,3 gramme de CO2 par kilomètre
  • Un profil de réflecteur spécifique garantit une luminosité optimale

Un maximum de production de lumière, un minimum de consommation énergétique. Pour contribuer à réduire encore les émissions de CO2, Opel propose sur la nouvelle Astra et la nouvelle Corsa des phares à LED à haut rendement. La dernière génération de ces phares est disponible sur les modèles présentés il y a quelques jours au Salon international de l’automobile de Francfort.

Les émissions de la nouvelle Opel Corsa sont très basses, mais pas seulement parce que la sixième génération de la citadine est équipée de moteurs à haut rendement. La nouvelle Corsa peut également recevoir en option un éclairage à LED particulièrement efficient. Chaque projecteur ne consomme que 13 watts. Ce qui représente une économie d’énergie de 81% par rapport à l’halogène, qui engloutit environ 70 watts par projecteur. Mais cela ne signifie pas que le consommateur en pâtit d’une quelconque façon : bien au contraire, grâce à un profil spécial de la parabole du projecteur, les phares à LED permettent d’y voir la nuit comme en plein jour.

« Les nouvelles Corsa et Astra perpétuent la tradition Opel de leadership en matière d’innovation, » rappelle Ingolf Schneider, responsable du département éclairage chez Opel. « Les objectifs que nous nous étions fixés lors du développement étaient d’avoir le meilleur éclairage possible, tout en réduisant la consommation électrique. A l’avenir, nous ne voulons utiliser que des LED sur tout le véhicule, qui permettent d’économiser l’énergie. »

En moyenne, les phares à LED de la Corsa d’entrée de gamme permettent à eux seuls de gagner 1,3 gramme de CO2 au kilomètre (en cycle NEDC). Le gain est de 1,38 g/km avec le moteur turbo essence et de 1,23 g/km avec le diesel (consommations NEDC1 : urbaines 5,5-3,7 l/100 km, extra-urbaines 4,2-2,9 l/100km, mixtes 4,7-3,2 l/100 km, 106-85 g/km de CO2 ; consommations mixtes WLTP2 : 6,2-4,0 l/100 km, 140-105 g/km de CO2).

L’Astra cinq portes économise 1,26 g/km de CO2 (en NEDC). Le modèle turbo essence 1,34 g/km de CO2, le diesel 1,19 (consommations NEDC1 : urbaines 6,4-3,9 l/100 km, extra-urbaines 4,3-3,1 l/100 km, mixtes 5,1-3,4 l/100 km, 116-90 g/km de CO2 ; consommations WLTP2 mixtes 6,1-4,3 l/100 km, 141-112 g/km de CO2).

Au lieu d’utiliser un dynamomètre, les ingénieurs Opel calculent les gains possibles en CO2 générés par une source lumineuse par rapport à l’halogène à l’aide d’une formule mathématique. Entre autres, le calcul porte sur le gain en consommation électrique de chaque source lumineuse en comparaison de l’halogène, et tient compte aussi du fait que les conducteurs n’utilisent généralement leurs feux de croisement que dans l’obscurité. De plus, un tiers de tous les déplacements ont lieu la nuit. Par conséquent, le calcul est réalisé sur seulement un tiers de la durée totale de conduite.

Le seul problème qui reste à résoudre est de tirer un maximum de flux lumineux d’une puissance en watts moindre. Opel compense la puissance électrique inférieure des LED par un système de réflecteur spécifique. Le réflecteur de chaque phare adopte un profil en forme de pelle pour que toute la lumière de chaque LED soit projetée sur la route. Les nouveaux phares à LED d’Opel sont donc particulièrement efficaces, d’abord en termes de consommation, mais aussi en termes de faisceau et de puissance lumineuse.


[1] Les chiffres de consommation et d’émissions de CO2 mentionnés sont préliminaires et ont été déterminés selon les méthodes d’essais WLTP, et les valeurs pertinentes sont retraduites en NEDC afin de permettre la comparabilité avec d’autres véhicule, conformément aux réglementations R (CE) n°715/2007, R (UE) n°2017/1153 et R (UE) n° 2017/1151. Les valeurs préliminaires peuvent différer des chiffres d’homologation définitifs.

[2] Les chiffres de consommation et d’émissions de CO2 mentionnés  sont préliminaires et ont été déterminés selon les méthodes d’essais WLTP (R (CE) n°715/2007, R (UE) n°2017/1151). Les données préliminaires peuvent différer des chiffres d’homologation définitifs.