Opel passe à l’offensive sur les consommations et les émissions

  • Une solution technique pour offrir plus de transparence et de crédibilité
  • A partir du 2ème trimestre 2016, Opel va donner pour certains modèles les chiffres de consommation du futur cycle WLTP reflétant une conduite plus réaliste
  • Les motoristes travaillent sur une amélioration du système RCS pour aller vers les normes NOx en conduite réelle, qui sera appliquée aux clients volontaires

Opel a décidé de passer à l’action pour répondre aux directives d’émissions futures, tant sur les NOx que le CO2. A partir du 2ème trimestre 2016, et en plus des chiffres officiels de consommation et de CO2, le constructeur publiera également les chiffres de consommation calculés selon le nouveau cycle WLTP (Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedures, procédure d’essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers). En outre, les ingénieurs diesel ont commencé à travailler sur une amélioration des émissions de NOx des moteurs diesel équipés d’une réduction catalytique sélective (RCS). Il s’agit d’une volonté délibérée d’aller, dès à présent, vers les normes qui entreront en vigueur en 2017, et qui verront l’apparition de chiffres d’émissions en conditions de conduite réelle (RDE, Real Driving Emissions). Opel s’engage à être transparent auprès des instances d’homologation.

« Les faits et les polémiques intervenus au cours des semaines et des mois derniers ont montré que le secteur automobile est au cœur des préoccupations. Le temps est maintenant à des actions qui tirent parti de ces enseignements » explique Karl-Thomas Neumann, CEO d’Opel Group. « Il est évident pour moi que le débat sur le diesel est une étape charnière. Le monde n’est plus comme avant. Nous ne pouvons pas ignorer cet état de fait. Il est de la responsabilité de l’industrie automobile de changer l’abord de cette nouvelle réalité. »

Consommation de carburant et émissions de CO2

A partir du 2ème trimestre 2016, et à côté des chiffres officiels de consommation et de CO2 donnés pour les modèles Opel, le constructeur publiera les chiffres de consommation calculés selon le cycle WLTP, et ceci à partir de la nouvelle Astra. Cette méthode de calcul a reçu l’assentiment de toute l’industrie automobile. Elle a été mise au point afin d’être plus représentative de ce que les clients vont réellement consommer lors de l’utilisation de leurs véhicules.

Selon le programme de l’Union européenne, le « New European Driving Cycle » (NEDC) sera remplacé à partir de 2017 par une norme plus actuelle, le WLTP. Le WLTP – essai effectué également en laboratoire – repose sur des procédures plus sévères, qui parviennent à mieux se rapprocher de la consommation et des émissions de CO2 obtenues dans des conditions de circulations courantes. La mise en place de ce nouveau cycle est essentielle pour obtenir des résultats normalisés, reproductibles et comparables.

La technologie RCS

En ce qui concerne les émissions de NOx, Opel prend également dès aujourd’hui des mesures. Le constructeur de Rüsselsheim a commencé à travailler sur des solutions pour améliorer l’efficacité des systèmes de post-traitement des gaz d’échappement de moteurs diesel Euro 6 équipés de la technologie RCS. Il s’agit d’apporter des améliorations allant dans le sens des futures normes RDE. Le RDE, basé sur les émissions en conditions de conduite réelle, est la norme qui va remplacer les méthodes actuelles de test et va mesurer les émissions d’une voiture qui roule réellement sur la route.

« Les examens que nous avons menés au cours des derniers mois prouvent que nous n’avons aucun système permettant de dire si nos véhicules sont soumis à un cycle d’essai ou non. Néanmoins, nous pensons toutefois que nous sommes capables d’améliorer encore l’efficacité de la réduction des oxydes d’azote sur nos diesels Euro 6 équipés de la technologie RCS. Nous pourrons aller ainsi vers une amélioration qui nous rapprochera des futures normes RDE » souligne M. Neumann. « Nous utiliserons le RCS comme principale technologie pour le diesel Euro 6, ce qui ne nous empêchera pas d’explorer d’autres systèmes pour atteindre une meilleure efficacité. »

Les travaux sur l’amélioration du RCS pour Euro 6 ont commencé et Opel espère une mise en œuvre en production à partir de l’été 2016. Ce programme comportera également une action de correction volontaire qui portera sur 43.000 véhicules déjà sur la route en Europe (Zafira Tourer, Insignia et Cascada). Ces véhicules recevront un nouveau logiciel de calibrage une fois qu’il sera disponible.

Le CEO d’Opel a également appelé à améliorer la transparence entre les constructeurs automobiles et les autorités en Europe. « Aux Etats-Unis, les constructeurs communiquent  l’ensemble de leurs fiches d’étalonnage aux autorités. Je tiens à nous voir adopter cette pratique en Europe » a exposé M. Neumann. Dans ce même ordre d’idée, le CEO d’Opel veut également suggérer que tous les constructeurs automobiles intervenants en Europe prennent part à un accord négocié amenant plus de transparence.

La LOA Opel en 2015 : « l’alignement des astres »

  • Opel et son réseau déploient des programmes structurants dans les différents domaines d’activité dont les Ventes
  • Le marché se transforme : multiplication des offres, changement des modes de consommation
  • Efficacité commerciale Opel : programme de coaching – LOA FlexFinance
  • Opel Financial Services : Le partenaire du réseau en France

opel

Depuis début 2013 Opel en France reconstruit les fondamentaux de la Marque « en déroulant une feuille de route », selon Eric Wepierre, Président de General Motors France, «  fondée sur 5 piliers : Efficacité Marketing, Efficacité des Ventes, Ventes aux Entreprises, Expérience Client et Optimisation du Réseau ».

Dans le cadre de l’efficacité commerciale, Opel a engagé depuis quelques mois de

forts investissements sur le marché français, pour promouvoir et assurer la vente à client final d’une part croissante de ses véhicules en Location avec Option d’achat (LOA). Les enjeux de cette stratégie sont de réduire la durée de détention moyenne du client Opel, de favoriser la mise en œuvre d’un cycle de renouvellement planifié via une offre globale maîtrisée. Sur un marché Particuliers de plus en plus sensible au loyer/budget mensuel (> 40% des ventes), Opel souhaite raccourcir à moins de 4 ans le cycle de renouvellement de ses clients, mettre en place une méthode de suivi commercial pendant la durée du contrat et opérer une gestion des fins de contrats permettant d’atteindre 65% de fidélité à la Marque.

Opel Financial Services (OFS) et GM France ont conjointement développé une solution de financement LOA dénommée FlexFinance couplée à des prestations de service et de maintenance orientée vers les particuliers de plus en plus sensibles à un service de mobilité tout compris.

2015 : L’accélération

Entre 2008 et 2014, la part de la LOA sur le marché du VN à particulier a progressé de près d’1% par an pour passer de 38 à 45%. Sur cette période, Opel passait de 2 à 10%. Sur le premier semestre 2015 la part de marché du VN à particulier en LOA est montée à 55% et la marque Opel a dépassé 40% (mix LOA des véhicules financés par OFS). Une professionnalisation des acteurs du marché, des offres compétitives comme une Corsa Graphite à 159€ par mois et une évolution de la notion de propriété ont plus qu’accéléré le rythme, ces paramètres conjugués ont déclenché une profonde transformation.

Eric Wepierre, Président de General Motors France rappelle : « nous avons assisté en 2015 à un véritable alignement des astres concernant la LOA : les offres, la maturité du marché et l’implication du réseau nous ont permis de très vite monter en puissance et de nous transformer »

Formation et coaching sur site pour répondre au mieux aux besoins des clients

La mise en place de cette stratégie nécessite le recours à un accompagnement opérationnel des Equipes Commerciales. La mise en place des fondamentaux Ventes et animation des Ventes au travers de l’apprentissage de la technique de vente LOA – « Méthode Globale » est un des piliers de la stratégie commerciale de 2016 avec pour enjeu d’accroître l’efficacité commerciale de l’ensemble des équipes en concession.

Clé de voûte du dispositif : la définition, le développement et la mise en œuvre d’un programme d’accompagnement personnalisé pragmatique, pratique et dont les bénéfices sont mesurables. Le plan de formation du réseau se fait sous la forme d’un coaching sur site et implique les différents métiers et niveaux hiérarchiques des points de vente.

« Voiture de l’année 2016 » : l’Opel Astra parmi les sept ultimes prétendantes

Sept sur 35 : le jury de journalistes donne un état intermédiaire du trophée international

ople (1)

Cinquante-huit journalistes confirmés de 22 pays européens vont décider quel véhicule est digne de porter le titre de « Voiture de l’année 2016 ». Au départ, la liste des candidates contenait 35 nouveautés lancées au cours de cette année : l’Opel KARL et l’Opel Astra figuraient donc toutes les deux dans les nominées. Les journalistes ont soumis les deux voitures et leurs 33 rivales aux épreuves d’essais impitoyables qui se tiennent rituellement sur le Tannistest, au Danemark. Le trophée de la « Voiture de l’année » ne connait pas les segments de marché, le jury choisit une seule voiture qui lui semble digne de recevoir ce prix.

ople (2)

Le jury a maintenant réduit la liste des prétendantes à sept voitures, qualifiées pour la finale de la « Voiture de l’année 2016 ». Et parmi les voitures encore en course dans ce top 7 figure la nouvelle Opel Astra, qui a déjà remporté, en moins de deux mois, des prix internationaux tels que le SAFETYBEST 2015 ou le Volant d’Or 2015. La compacte best-seller d’Opel espère maintenant recueillir le plus de points possibles auprès des 58 journalistes membres du jury.

ople (3)

Le trophée de la Voiture de l’Année a été créé en 1964. Ces dernières années, Opel l’a remporté deux fois – avec l’Insignia en 2009 et l’Ampera en 2012. Le gagnant de 2016 sera annoncé la veille du Salon de l’automobile de Genève, le 29 février 2016.

Opel lance le site temporaire #ADAMYOURSELF : « Personnalisez votre ADAM »

  • Une campagne de douze mois sur le Net animée par dix blogueurs européens
  • Les stars de la création numérique vont créer leur propre Opel ADAM
  • Possibilité de créer son ADAM personnelle dans le cadre de cette campagne

opel (1)

Pleine de talents, personnalisable à souhait, brillante : depuis son lancement en 2013, l’Opel ADAM a su conquérir le cœur du public européen grâce à son esprit dynamique et son aspect statutaire. La cible visée par la reine de la personnalisation est tout particulièrement une clientèle jeune, que ce soit de cœur ou d’esprit. La personnalité et les innombrables possibilités de personnalisation de l’ADAM favorisent une approche contributive : le constructeur ne s’arroge pas seul la création du design de la petite citadine, chaque internaute peut avoir son mot à dire en fonction de ses goûts et de son imaginaire. C’est pourquoi Opel a créé le site #ADAMYOURSELF, une plate-forme dédiée aux personnes qui aiment cette voiture et qui veulent y apporter leur touche personnelle. Dix créateurs de toute l’Europe vont faire passer leur enthousiasme pour l’ADAM, donnant encore plus de réalité au slogan ADAM & YOU.

opel (2)

« Avec #ADAMYOURSELF, nous sommes exactement là où se rencontrent les amateurs et futurs possesseurs d’une ADAM : sur les médias sociaux » explique Tina Müller, Chief Marketing Officer d’Opel. « Avec les stars de la création numérique, nous sommes proches du monde de la clientèle visée, et nous leur permettons aussi de rentrer dans le monde d’ADAM et d’exprimer leur personnalité et leur créativité dans cette voiture unique. »

Douze mois, dix blogueurs et des tonnes de personnalisation

opel (3)

Le coup d’envoi de ce site qui va vivre pendant un an a été donné le 3 décembre, dans l’ancien hall de production K48 au cœur du siège d’Opel à Rüsselsheim. Etaient présents  plusieurs vedettes de la scène numérique : Nilam Farooq (Allemagne), Nicoletta Reggio (Italie), Victoria Magrath (GB), Lukasz Jakobiak (Pologne), Caroline Bassac (France), Joao Manzarra (Portugal), Mascha Feoktistova (Pays-Bas), Lorna Weightman (Irlande) ainsi que Vanja Milicevic et Jelena Karakas (Serbie). Ces blogueurs connus dans toute l’Europe ont expliqué comment ils suivaient les tendances, quels sont les styles actuellement dans le vent – et pourquoi l’Opel ADAM est la voiture idéale pour donner libre cours à leur créativité et à leur personnalité.

Mark Adams, Vice President Design Europe et son équipe de design ont ouvert la scène de création réservée aux vedettes du net. Karl-Thomas Neumann, CEO d’Opel et Tina Müller, CMO, y ont ensuite accueilli leurs invités. Avec eux, ils ont effectué un petit circuit dans ce cœur historique de la production d’Opel. Ils ont confronté leurs approches de l’ADAM et en ont découvert un peu plus sur les sites des différents bloggeurs.

opel (4)

Après cette inauguration, le microsite de la campagne www.adamyourself.com a été lancé. Il accueille dans chaque pays européen tous ceux qui veulent créer leur propre ADAM. Un jury, comprenant des représentants d’Opel et dix blogueurs européens, va choisir les créations les plus originales de chaque pays. Toutes les élues, au niveau européen, seront ensuite mises en production à partir de l’automne 2016, sous forme de séries limitées dénommées « ADAM YOURSELF ».

opel (5)

Entretemps, les grands noms du blog raconteront leurs expériences dans l’univers ADAM sur le blog de la campagne. Dans le cadre du site #ADAMYOURSELF, les blogueurs feront connaitre l’Opel ADAM et ses possibilités de personnalisation à leurs amis, et partageront leurs expériences sur le site de la campagne.

Opel franchit la barre des 1 million de ventes en novembre

  • Hausse des immatriculations de voitures neuves en Europe de plus de 38.000 unités
  • Croissance des volumes sur plus de 19 marchés et progression de la pénétration
  • Plus de 65.000 commandes pour l’Astra de nouvelle génération

opel (4)

La marque Opel continue d’être porté par un vent favorable. Le constructeur automobile de Rüsselsheim a enregistré une croissance significative en Europe le mois dernier et vient de franchir avec succès la barre de 1 million de véhicules vendus en novembre. De plus, Opel et sa marque jumelle britannique Vauxhall sont en bonne voie pour améliorer encore leurs ventes et leurs parts de marché en 2015 pour la troisième année consécutive.

opel (5)

Sur la période courant de janvier à novembre 2015, les immatriculations de voitures neuves Opel/Vauxhall en Europe ont augmenté de plus de 38.000 unités pour se monter à plus de 1 million de véhicules, selon des chiffres encore provisoires. Sur le seul mois de novembre, Opel a enregistré une hausse de ses ventes d’environ 9.800 unités. Sa part de marché a augmenté de plus de 0,5 point pour se hisser à 5,89%. Sur la période janvier-novembre, la part de marché a ainsi pu progresser pour atteindre 5,81%.

opel (1)

Tout au long de l’année, Opel a augmenté ses volumes de ventes sur plus de 19 marchés européens dont l’Allemagne, le Royaume Uni, l’Italie, l’Espagne, la France, la Pologne et le Danemark.

La nouvelle Opel Astra est l’un des piliers de cette réussite, même si elle n’a été lancée qu’en novembre dans la plupart des marchés européens. A ce jour, la meilleure de toutes les Opel jamais produites a déjà engrangé plus de 65.000 commandes.

opel (2)

La croissance du secteur des Véhicules Utilitaires Légers est également très appréciable. De janvier à novembre, le secteur VU d’Opel a augmenté de plus de 25% par rapport à l’année dernière, alors que la croissance du marché européen se cantonnait à moins de 10%.

« Nous sommes sur la bonne voie et notre offensive modèle porte ses fruits. Des modèles tels que le Mokka et ADAM ont tapé dans le mille » note Peter Christian Küspert, Vice President Sales and Aftersales d’Opel Group. « L’année prochaine nous allons lancer l’Astra Sports Tourer et d’autres nouveaux produits. »

opel (3)

Opel va poursuivre méthodiquement la plus grande offensive produit jamais entreprise au cours son histoire : entre 2016 et 2020, le constructeur de Rüsselsheim commercialisera 29 nouveaux modèles.

A l’avant-garde : Multimédia de dernière génération pour l’Opel ADAM

  • Démocratisé : IntelliLink R4.0 avec intégration du smartphone est désormais de série à partir de la finition Unlimited
  • Facile d’emploi : l’écran tactile IntelliLink offre un nouveau menu de type smartphone
  • Système de navigation au choix : utilisez les applications compatibles Apple Car Play ou Google Maps

opel (2)

L’Opel ADAM se présente sous des couleurs vives et pimpantes, avec de nouvelles teintes comme l’orange « Orange Alert », le brun « Brownian Rhapsody » ou encore le gris « Greyzilla ». Véritablement unique grâce à ses possibilités pratiquement illimitées de personnalisation, elle dispose déjà d’une connectivité évoluée – l’ADAM a inauguré le système multimédia IntelliLink avec écran tactile auréolé de nombreux prix. Aujourd’hui, Opel gâte sa reine de la personnalisation : chaque modèle de l’élégante petite citadine dispose désormais du système de dernière génération IntelliLink R4.0 qui permet de dupliquer son smartphone à l’écran. Combiné au système Opel OnStar, ADAM reste plus que jamais avant-gardiste.

opel (1)

« L’Opel ADAM est l’illustration parfaite du haut degré de personnalisation et de technologie auquel aspire les clients d’une citadine branchée. Grâce à son nouveau système IntelliLink R4.0 compatible avec les smartphones sous Android et Apple, ADAM offre au conducteur et à ses passagers une connectivité des plus convaincantes» souligne Michael Gigleux, Chef de Gamme Mini&Small.

opel (3)

Pour rendre la technologie accessible au plus grand nombre, le système multimédia IntelliLink R4.0 équipe de série l’ensemble de la gamme ADAM sauf la finition Essentia. L’équipement permettant de profiter de l’assistant personnel pour la connectivité et les services Opel OnStar est quant à lui de série sur l’ADAM GLAM, et en option sur l’ensemble des finitions proposées hormis Essentia.

IntelliLink R4.0 : pour disposer en voiture de son smartphone et de ses applications

Le système IntelliLink était déjà appréciable pour son écran tactile couleur de 7 pouces au graphisme clair, ses possibilités de connexion en USB ou Bluetooth®, qui permettent le streaming audio et d’afficher des photos, des vidéos et des films ou de passer un appel téléphonique en mains libres. Sur la dernière version, Opel a réussi à lui donner encore plus de fonctions. Le nouvel IntelliLink R4.0 – dévoilé cette année au Salon de Francfort sur la Nouvelle Astra – offre maintenant une intégration encore plus complète du monde des smartphones en voiture en passant par Android Auto ou Apple CarPlay. Il suffit au conducteur ou aux passagers d’être en possession d’un appareil fonctionnant sous  Android Lollipop 5.0 ou Apple iOS 7.1 (à partir de l’iPhone 5). Facile et rapide : le simple branchement d’un iPhone ou d’un smartphone Android sur l’IntelliLink R4.0 via le port USB permet au système multimédia d’Opel de reconnaitre immédiatement l’appareil et de dupliquer sur l’écran tactile 7 pouces de l’IntelliLink l’interface du smartphone. Le conducteur peut passer des appels, envoyer et recevoir des messages et écouter de la musique directement à partir de l’écran tactile ou par commande vocale avec Siri. Android Auto fonctionne avec Google Maps, Google Now et donne la possibilité de piloter à la voix Google. Il bénéficie aussi d’un catalogue d’applications audio et de messagerie en fort développement.

opel (5)

Les applications de navigation Google Maps et Apple Car Play sont pratiques : les mises à jour sont automatiquement téléchargées sur le téléphone par chaque fournisseur, afin que le conducteur bénéficie toujours des dernières données cartographiques mises en ligne. Le changement de la taille et de la zone affichée sur Android Auto se fait tout simplement, en touchant l’écran et en pinçant les doigts pour avoir la zone désirée. L’autre avantage offert par les GPS en ligne est qu’ils donnent des informations sur les conditions de circulation en temps réel ainsi que des points d’intérêt sur la zone – avec les coordonnées complètes, les horaires et d’autres détails. Lorsqu’arrive un message texte envoyé par des services tels que WhatsApp ou Skype, les utilisateurs d’un smartphone Android peuvent en avoir la lecture à haute voix, ce qui leur permet de rester concentrer sur la conduite.

Opel OnStar à bord : ADAM devient votre nouvel ange gardien

Opel OnStar  comprend un pack de services qui offrent une véritable tranquillité d’esprit. L’Assistance automatique en cas d’accident, l’Assistance routière 24 heures sur 24, l’Assistance en cas de vol du véhicule ou le diagnostic du véhicule sont quelques services fort utiles en cas de besoin. L’application pour smartphone MyOpel permet aux abonnés OnStar de demander une assistance quand ils ne sont pas dans leur véhicule, de verrouiller ou de déverrouiller les portes de leur voiture ou de connaitre les principales informations de leur véhicule.a

Les cinq étoiles Euro NCAP valident le concept de sécurité de la Nouvelle Opel Astra

  • Carton plein : le concept de sécurité totale de la nouvelle star des compactes emporte l’adhésion
  • Pionnière : l’Astra est équipée de la caméra Opel Eye gérant des aides à la conduite particulièrement sophistiquées

opel (5)

L’Euro NCAP a validé la conformité du concept de sécurité totale de la nouvelle Opel Astra. Dans ses dernières notations de sécurité, publiées aujourd’hui, l’Euro NCAP a décerné à la nouvelle Astra, la note maximum de cinq étoiles. La nouvelle compacte cinq portes à hayon d’Opel atteint des scores élevés dans chacun des tests pratiqués : protection des adultes, protection des enfants, protection des piétons et aide à la sécurité.

L’objectif de sécurité visé par Opel est d’optimiser la protection dans des situations de conduite réelles, avec des collisions rencontrées dans la réalité, pour ses voitures particulières et ses utilitaires légers. La nouvelle Astra ne fait pas exception à cette règle. Elle est basée sur un concept intégré qui réunit ses systèmes de sécurité active et passive.

opel (4)

La robuste cellule habitable est conçue pour subir le moins de déformation possible et laisser le plus grand espace possible de survie, au cas où surviendrait un accident. Pour tenir compte de l’énergie de l’impact au moment de la collision, l’avant, les flancs et l’arrière de la cellule habitable sont entourés de zones d’absorption énergétique qui se déforment et la protègent de façon programmée.

A l’intérieur de l’habitacle, la nouvelle Astra propose une approche en trois volets pour le système d’airbags, composé d’airbags frontaux et latéraux thorax-bassin pour le conducteur et le passager avant et d’airbags rideaux sur toute la longueur pour les passagers avant et arrière. La nouvelle Astra s’équipe en outre d’enrouleurs évolués, à prétensionneurs de ceinture et limiteurs d’effort ancrés sur la caisse du véhicule, de prétensionneurs de brin ancrés sur les sièges, et de renflements anti-sous marinage, intégrés aux sièges. Grâce à cette batterie d’équipements, la nouvelle Astra assure une protection maximale aux passagers et réduit l’éventualité de blessures.

opel (1)

Le niveau élevé de protection des adultes, des enfants et des piétons atteint par la nouvelle Astra est renforcé par la présence de systèmes de sécurité active et d’aides à la conduite particulièrement sophistiqués.

opel (2)

L’avertisseur de changement de voie intempestif épaulé de l’aide au maintien dans la voie se chargent d’attirer l’attention du conducteur, mais peuvent aussi redresser doucement le volant dès que la nouvelle Astra dévie involontairement de sa voie. Les chocs frontaux peuvent être évités ou atténués grâce au freinage d’urgence automatisé, l’aide automatique au freinage, l’alerte anticollision avant et l’indicateur de distance de sécurité. Le système d’alerte anticollision est optimisé par une rangée de LED clignotantes rouges, qui sont projetées sur le pare-brise dans le champ de vision du conducteur, si la distance entre le véhicule roulant devant devient trop faible et si le choc est imminent. Les données de ces systèmes sont collectées par la caméra Opel Eye de la nouvelle Astra, installée en partie supérieure du pare-brise. C’est aussi la première Opel offrant une aide au freinage utilisant des données reçues uniquement par la caméra.

La sécurité active et les aides à la conduite de la nouvelle Astra sont complétées par le système de détection de présence dans l’angle mort (qui utilise les capteurs à ultrasons du système d’aide au stationnement pour avertir des dangers cachés lors du changement de voies, des dépassements ou des virages serrés) et par l’éclairage matriciel IntelliLux LED®. Cette technologie d’éclairage avancée s’adapte automatiquement aux conditions de circulation et offre toujours le meilleur éclairage possible.

opel (3)

Si elle protège au mieux le conducteur, les occupants et les autres usagers de la route, la nouvelle Astra parvient à être aussi une « cinq étoiles » dans la protection du porte-monnaie et du permis de conduire de son propriétaire. La reconnaissance de panneaux de circulation surveille en permanence les données fournies par la caméra Opel Eye et les compare aux informations de la cartographie intégrée au système multimédia IntelliLink Navi 900. Les limites de vitesse sont alors affichées au tableau de bord, ce qui réduit le risque de se voir infliger une amende pour excès de vitesse.

L’éclairage matriciel Opel IntelliLux LED® réduit les risques d’accidents avec les animaux sauvages

  • Période noire de l’année : la probabilité d’accident augmente, surtout en forêt
  • Voir plus tôt : la Nouvelle Astra dispose de feux de route adaptatifs non éblouissants
  • Un éclairage haut de gamme à prix abordable : l’IntelliLux LED pour 1.350 €

opel

Selon les statistiques, une voiture entre en collision avec un chevreuil, un cerf ou un sanglier toutes les 2,5 minutes en Allemagne1. A l’arrivée de l’hiver, la probabilité d’accident augmente surtout dans les zones boisées. Habitués à se déplacer dans la nuit noire, les animaux sauvages sont alors difficiles à discerner, et la probabilité augmente de faire une mauvaise rencontre lorsqu’on est au volant. Le conducteur profitant d’un faisceau portant plus loin bénéficie dans ce cas-là d’un avantage certain, car il peut voir le danger plus tôt. L’éclairage matriciel à LED de la Nouvelle Opel Astra offre la possibilité de rouler en permanence en pleins phares – sans éblouir pour autant les autres usagers de la route. Cela permet de voir le gibier qui va traverser la route plus tôt qu’avec le faisceau normal d’un éclairage conventionnel. La technologie d’éclairage intelligent détecte quand un véhicule arrive en face ou roule devant, et éteint certaines LED pour ne pas éblouir. La sécurité progresse radicalement grâce à ce système révolutionnaire, disponible dans la Nouvelle Astra à 1.350 € : cette option, disponible avec les finitions Innovation et Dynamic, intègre également les feux arrière à LED.

« Nous démocratisons le progrès technique en rendant l’innovation abordable et en la proposant sur des modèles de grande série. Notre nouvel éclairage matriciel à LED, l’IntelliLux, en est la parfaite illustration. Notre intégration de la technologie LED offre des performances exceptionnelles en conduite de nuit, qui améliorent la sécurité tant pour le conducteur que pour les autres usagers de la route » explique Charlie Klein, Vice President Vehicle Engineering chez Opel.

Innovation sur une compacte : l’éclairage adaptif matriciel à LED

Composé de 16 segments à LED – huit de chaque côté du véhicule – le nouveau système d’éclairage matriciel passe en feux de route dès que le véhicule quitte une zone urbaine. Il adapte ensuite automatiquement et en permanence la portée et la répartition du faisceau lumineux pour s’adapter à toutes les situations de conduite. A l’aide des informations qui lui sont fournies par la caméra frontale Opel Eye, le système détecte la source lumineuse d’un véhicule qui approche ou qui roule immédiatement devant. Dans ce cas, l’IntelliLux désactive automatiquement les LED qui éclairaient la zone concernée pour éviter d’éblouir les autres conducteurs – un avantage décisif en matière de sécurité. Une étude menée par l’Institut universitaire de technologie de Darmstadt montre qu’en roulant à une vitesse de 80 km/h, le conducteur peut détecter un obstacle présent sur le bord de la route environ 30 à 40 mètres plus tôt qu’avec des phares classiques halogène ou xénon. Ce qui lui donne environ 1,5 seconde en plus pour réagir, bien utile lorsque par exemple des animaux traversent soudainement la route. Les conducteurs de l’Astra ne sont pas les seuls à apprécier l’IntelliLux LED®. Lorsque la caméra détecte des sources lumineuses de voitures circulant en sens inverse ou devant, les LED spécifiques travaillant dans la zone concernée sont désactivées, ce qui permet de tout simplement « découper » la zone entourant les véhicules. Le reste de la route et les environs restent fortement illuminés.

Avec l’IntelliLux® LED, les ingénieurs d’Opel ont réussi à créer un système d’éclairage full LED intelligent mais abordable. Comme toutes les Astra ne seront pas forcément équipées d’un système de navigation embarqué, le système d’éclairage devait être capable de savoir si le véhicule était dans une zone urbaine ou sur une route. L’IntelliLux est ainsi le premier système d’éclairage matriciel proposé dans une voiture de série pouvant optimiser en permanence le faisceau sans être relié au système de navigation. En plus des nombreux modes automatiques des feux de croisement et des feux de route, l’IntelliLux LED® s’enrichit d’un mode d’éclairage spécial autoroute qui augmente encore la sécurité en conduite de nuit. Sans oublier la fonction d’accueil des projecteurs, qui facilite l’accès et la sortie de l’Astra dès qu’il fait sombre.

Frank Daniel succède à James Highnam au poste de Directeur Financier General Motors France

James Highnam nommé Directeur Financier Vauxhall (UK & Irlande)

opel

Après deux années passées en France en qualité de Directeur Financier de General Motors France, James Highnam a été appelé à prendre de nouvelles fonctions au sein du Groupe. Dès le 1er décembre il assurera la responsabilité de la Direction Finance Vauxhall UK & Irlande.

A compter du 1er janvier 2016, Frank Daniel, actuellement Directeur Financier Opel Belgique – Pays Bas – Luxembourg, rejoindra General Motors France en qualité de Directeur Financier.

Agé de 37 ans, Frank Daniel possède une solide expérience dans la fonction finance au sein du Groupe General Motors où il a fait toute sa carrière.

Après avoir occupé différentes fonctions en Suisse (contrôle budgétaire, pricing,  analyses financières…) entre 2005 et 2012, il prend la responsabilité de la Direction Finance du Western Cluster Chevrolet Europe (France & Benelux) pendant deux années.

Depuis 2014 il occupe la fonction de Directeur Financier Opel Belgique – Pays-Bas – Luxembourg.

Diplômé de l’Université de Newark, New Jersey (Graduate School of Management), il intègre l’Université de Maastricht aux Pays-Bas pour l’obtention d’un MBA.

Saut qualitatif côté bruit : concert acoustique pour la nouvelle Opel Astra

  • Dynamiques, onctueux et agréables : les nouveaux moteurs ont un bruit mélodieux
  • Pour chasser le bruit : des « têtes artificielles » aussi sensibles que l’oreille humaine

opel (1)

Silence. Il y a si peu de bruit dans cette pièce à l’allure étrange que l’on pourrait vraiment entendre une mouche voler. La nouvelle Astra est positionnée au centre de la pièce et entourée de nombreux micros. S’agit-il d’enregistrer le bruit du moteur de la nouvelle vedette de la catégorie compacte pour une future campagne de pub ? Pas exactement. L’Astra est arrivée au laboratoire acoustique alors qu’elle n’en était encore qu’à la phase finale avant sa mise en production. Les ingénieurs réunis autour de Bernd Justen devaient s’assurer que, dans ce domaine aussi, la nouvelle Astra fasse un véritable saut qualitatif. Ils devaient être sûrs que la compacte réponde au cahier des charges drastique fixé sur le plan sonore et pour cela, tester l’Astra dans le laboratoire acoustique d’Opel à Rüsselsheim. A côté des mesures effectuées sur le circuit confort et silence du Centre d’essai Opel de Rodgau-Dudenhofen, tous les nouveaux modèles élaborés par le constructeur doivent passer par ce laboratoire pour la validation définitive.

Bruits et vibrations : tout bon sous le capot de l’Astra

opel (2)

Parmi les priorités qui guidaient le développement, la nouvelle Astra devait se montrer  dynamique tout en offrant en même temps un excellent silence de fonctionnement. Pour cela, Opel a fait appel au montage d’un turbocompresseur de dernière génération, tant pour les moteurs essence que diesel qui animent l’Astra : ils rendent audibles le dynamisme de son comportement. « Mais ce n’est que l’un des aspects que nous testons au laboratoire acoustique » explique Bernd Justen, Vehicule Performance Manager des voitures de catégorie compacte. En effet, l’Astra a été soumise à toute une série de tests précisément élaborés. « En dehors de rechercher un bruit moteur sympathique, nous testons le bruit émis par la fermeture d’une porte ou celui du clignotant. Nous partons des résultats obtenus par des simulations. Nous travaillons sur cette base jusqu’à ce que l’Astra réponde à nos exigences en matière de bruit. »

Les murs et le plafond du laboratoire sont complètement insonorisés grâce à la pose de matériaux qui absorbent le bruit. Au cours des essais, l’Astra est montée sur de vastes bancs à rouleaux, qui produisent la même résistance que la voiture pourrait rencontrer contre le vent et le revêtement routier. « Cela permet de rouler avec des exigences que l’on peut rencontrer sur la route. Nous ne dépendons pas de la météo et nous pouvons tester différents scénarios dans des conditions proches de la réalité », poursuit Bernd Justen. Ces tests portent par exemple sur le bruit au ralenti, le système Start/Stop ou le fonctionnement du moteur à pleine ou demie charge. Les microphones ultrasensibles enregistrent tous les bruits, ce qui permet de les analyser par la suite.

opel (3)

Un grand classique mené sur le banc à rouleaux est l’essai « plein gaz, plein régime » en troisième vitesse. L’épreuve est difficile, et le nouveau 1.4 ECOTEC Direct Injection Turbo, s’en affranchit avec brio en restant toujours dans la courbe de tolérance définie pour le bruit dans l’habitacle. Tout comme le trois-cylindres, le bloc 92 kW/125 ch ou 110 kW/150 ch a été conçu avec la volonté de parvenir à un minimum de bruit et de vibrations. Ce silence exceptionnel a été obtenu en optimisant le bloc moteur sur le plan du bruit. Pour les annihiler, les ingénieurs ont monté un carter d’huile en deux parties, intégré et isolé la culasse dans le collecteur d’échappement, monté un couvre culasse insonorisé, découplé les solénoïdes des injecteurs haute pression et créé une chaîne de distribution à entrainement silencieux. Les essais au banc ont vite révélé que les ingénieurs avaient fait un travail remarquable : les moteurs offrent un comportement sonore mélodieux et dynamique, tout en abaissant le niveau de bruit dans l’habitacle.

Une « tête artificielle » pour un bruit mélodieux

opel (4)

« Nos têtes artificielles confirment le niveau de bruit exemplaire » explique Bernd Justen, en montrant les étranges créatures placées dans l’habitacle de l’Astra, qui font penser à des mannequins. Sur les sièges sont installés des bustes en plastique composés d’une tête et du début des épaules d’un être humain. Ils constituent la réplique parfaite de tous les éléments acoustiques d’une oreille humaine. « Dans les oreilles de ces têtes artificielles sont placés des micros ultrasensibles. Ils nous permettent d’enregistrer les bruits exactement comme les percevraient un véritable être humain, et de les reproduire. » Les enregistrements sont réalisés et reproduits en stéréo, mais ils fournissent aussi une différenciation entre la direction ascendante et descendante du bruit. Ainsi, la tête artificielle offre une reproduction quasiment en trois dimensions.

opel (5)

Pour parvenir à un bruit qui soit agréable pour les occupants, les ingénieurs procèdent à une analyse binaurale de la propagation des sons, en se fondant sur le résultat des mesures binaurales. Cette méthode présente l’avantage de pouvoir faire la différence entre les vecteurs de bruit, qui peuvent être seulement l’air, mais aussi la structure. « Cela nous permet d’identifier et d’analyser les différentes sources sonores » explique Bernd Justen. Grâce à un logiciel de modélisation de la propagation des bruits, les ingénieurs peuvent déterminer par exemple quelle vis changer pour atteindre la valeur cible – tout d’abord virtuellement, puis dans la réalité. Des résultats virtuels et réels probants permettent alors à l’Astra de faire un pas de plus sur le chemin qui va la mener à la production en série.